• Séminaire/Journée d'études,

JOURNÉES D’ÉTUDES DE LA SOCIETE DES HISPANISTES FRANCAIS DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Publié le 10 mai 2016 Mis à jour le 27 novembre 2018

Journée d'études de la SHF (SOCIETE DES HISPANISTES FRANCAIS DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR) sur le thème : " MASTER, FORMATION DOCTORALE ET EMPLOI " organisée à l'Université Paris Nanterre par le Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-américaines (CRIIA-Etudes Romanes), la SHF, l'Ambasse d'Espagne en France et avec le soutien de d'ED 138, l'UFR LCE

Date(s)

du 10 juin 2016 au 11 juin 2016

le Vendredi 10 juin : de 14h à 19h
le Samedi 11 juin : de 9h à 18h
Lieu(x)

Descriptif :


Au cours des dernières décennies, la démocratisation croissante et l’adaptation à un environnement scientifique et culturel en constante évolution, ont conduit l’université française à se doter de nouvelles filières afin de répondre le mieux possible aux attentes professionnelles de ses diplômés. L’hispanisme, enseigné dans les UFR de Langues et Cultures Étrangères ou Langues Étrangères Appliquées a su jusqu’à présent faire face à tous ces défis, ainsi qu’aux mutations introduites par une internationalisation toujours plus importante des programmes d’enseignement (Bologne) et par la mobilité d’étudiants et d’enseignants dans le cadre des échanges Erasmus, Socrates et avec les partenaires latino-américains.
Le périmètre de l’hispanisme est largement tributaire de l’architecture des diplômes de sciences humaines, qui oppose des formations de recherche à des formations très spécialisées à visée professionnalisante comme des bi-master ou bi-licences, associés à des compétences particulières. Ce qu’on appelle aujourd’hui les Master enseignement ont connu de nombreuses mutations, et ont mis les universitaires en demeure de repenser quels doivent être les savoirs disciplinaires transmis aux futurs enseignants du secondaire.

Il importe de réfléchir à la diversification de l’offre au sein de l’hispanisme. Elle permet de « labelliser » certaines formations en les associant à des compétences particulières et de faire le point sur comment les diplômes d’Espagnol, Portugais et Catalan préparent à l’emploi. Les formations transversales et notamment les masters de Langues Étrangères Appliquées ont développé des voies originales dont la large utilité est reconnue dans le monde de l’entreprise. Les masters de traduction préparent nos étudiants à des emplois qui demandent un savoir-faire de plus en plus spécifique.

Quelles sont les compétences disciplinaires et transdisciplinaires des étudiants que nous formons ? Quels sont les savoirs et les méthodes qu’à nos yeux ils devraient maîtriser en Master et en Doctorat et dans quels domaines ? Comment rendre visible l’ensemble de leurs compétences dans un large secteur de la société pour diversifier les possibilités d’emploi ? Peut-on s’inspirer de la situation d’autres pays européens où l’enseignement n’est pas le débouché majoritaire pour les hispanistes ? Il convient de faire un bilan de compétences de nos étudiants (capacité rédactionnelle, de synthèse, ouverture à l’international, aptitude à la réflexion confortée par le bilinguisme). L’agrégation et le CAPES certifient des compétences qui peuvent être considérées comme des gages d’adaptabilité à des situations professionnelles variées.
 

Comité d'organisation :

  • Zoraida CARANDELL,
  • Dalila CHINE-LEHMANN,
  • Jose Manuel DA COSTA ESTEVES,
  • Jean-Stéphane DURÁN FROIX,
  • Catherine HEYMANN,
  • Lina IGLESIAS,
  • Christine LAVAIL,
  • Amélie PIEL,
  • Mercè PUJOL BERCHE,
  • Allison TAILLOT

Retrouvez le programme détaillé en pièce jointe

Partenaires :



Mis à jour le 27 novembre 2018